Passerelles.info

Renforcer le lien social

Les programmes Passerelles visent à renforcer les liens entre les catégories sociales et les communautés. Pour atteindre cet objectif, le rôle des élèves ne se résume pas à l’acquisition de connaissances et de compétences en classe.

Les élèves acteurs


Réaliser une exposition avec les traces écrites réalisées par la classe

Concevoir et animer un jeu à destination des autres élèves, des parents…

Inviter les médias locaux à réaliser un reportage dans la classe


A l’occasion de la dernière séance des modules d’activités (« Devenir acteur de prévention »), ils deviennent de véritables relais de sensibilisation et d’information.
L’éducation par les pairs est également visée : l’élève devient porteur d’un savoir qu’il transmet à ses camarades. Dans l’école, des délégations d’élèves peuvent ainsi avoir mission d’exposer dans différentes classes les conclusions et messages élaborés lors de la mise en œuvre du module.
Parallèlement, les programmes Passerelles visent à abaisser les barrières entre les générations. Les élèves mènent par exemple des enquêtes auprès de parents ou grand parents sur les thèmes qu’ils étudient. « A votre époque, comment les gens voyaient ils le bronzage ? » ou bien « Que mangiez vous le plus souvent ? »…

Réduire les inégalités

La démarche d’investigation, au cœur des guides Passerelles, est une méthode pédagogique reconnue de lutte contre l’échec scolaire en milieu social défavorisé. Elle est portée en France, notamment dans le cadre de l’opération La main à la pâte. Son initiateur Georges Charpak la découvre dans une école d’un ghetto de Chicago au début des années 90. Le travail en groupe et l’entraide y favorisent la valorisation des apports de chacun. Ceux qui ont le plus de difficultés face à un enseignement « magistral » ont ainsi plus de chances de progresser. Le niveau d’ensemble s’élève comme celui des plus faibles.

Favoriser l’intégration des élèves handicapés

L’éducation des élèves handicapés requiert des stratégies particulières qui visent en particulier à faciliter l’acquisition cognitive. La démarche d’investigation favorise le goût des élèves pour l’apprentissage ainsi que leur participation aux activités en sciences comme en français. Notamment pour ceux qui n’écrivent pas, l’expression orale que génère l’émission d’hypothèses, l’argumentation et la discussion autour des expériences menées, améliore sensiblement la mémorisation des notions. Les nombreuses inscriptions aux programmes Passerelles d’enseignants exerçant en institut médico-éducatif (IME) ainsi que les formations effectuées dans le cadre de l’aide à la scolarisation des élèves handicapés (ASH) témoignent d’une contribution forte dans ce domaine.



  • logo UNESCO